Créé en 2009 en Bretagne
Institut
Communication Thérapeu
tique

GUIDE TABAC HYPNOSE.pdf

Questionnaire Sevrage tabagique sous hypnose

 

Merci de remplir et de cliquer à la fin du questionnaire sur envoyer


Votre Nom
Votre Email
Demande
       et
Téléphone
   

L’Hypnose

Le sevrage tabagique sous hypnose s’adresse uniquement à des gens sérieux désirant venir à bout de la cigarette. La décision de l’arrêt doit être mûrement réfléchie.


Dans la majorité des cas, deux séances suffisent à se libérer de la cigarette. D’autres proposent l’arrêt en une séance. Bien sûr cela a déjà été fait ici, mais la plupart ont repris au bout d’un ou deux ans. Pour remédier à cette rechute, nous rajoutons une séance et prenons en compte les facteurs d’études récentes sur le sevrage tabagique.


Il s’agit d’un forfait de 200 € réglable à la première séance. Les deux séances durent 2h chacune (par comparaison, une séance traditionnelle avec un psy dure 45 min pour 50 à 55 € en province).


Nous commencerons par recueillir votre histoire avec la cigarette. Et mieux appréhender les différentes étapes de votre vie de fumeur :

Pourquoi ? Quand ? Comment ? À cause de qui, de quoi ? ...


C'est ce qu'on appelle l'anamnèse. Cette phase très importante de la thérapie va nous permettre de faire connaissance, d’anticiper toute rechute éventuelle, et de vérifier que le changement soit au bord pour l’intégrer dans votre cycle de vie. 


Elle va également nous permettre d'adapter le travail thérapeutique à votre situation personnelle.

Puis nous ferons des exercices de respiration, une désensibilisation oculaire, de la PNL ou de l’EFT, selon les cas.


Lors de la 2ème séance,  vous entrerez dans un état hypnotique pendant environ 45 minutes.

Pendant ce temps votre inconscient prendra conscience de la négativité de la cigarette au niveau physique, financier, relationnel et autre.


De manière à ce que l’inconscient ne prenne pas peur de perdre quelque chose, nous l’orienterons sur le fait « d’aller vers ». Avec  des pensées positives sur votre avenir de non-fumeur, sur l'amélioration de votre santé, sur l'allongement de votre durée de vie, sur l'argent que vous allez économiser, ou tout autre raison suffisamment motivante que vous aurez indiqué lors de l'anamnèse.


Nous remplacerons également votre envie de fumer par une envie positive et selon vos indications (Boire un verre d'eau, boire un thé, manger un fruit, sentir une fiole d’extrait de vanille, de menthe poivrée,  ...c'est vous qui choisirez).

Enfin, grâce à ce qu'on appelle en hypnose un ancrage, nous vous donnerons les moyens de résister aux potentielles envies que vous pourriez avoir pendant votre sevrage.


 Les questions que vous vous posez à propos de l’hypnose.

« L’hypnose va me donner la force » « Je vais arrêter grâce à une puissance extérieure » « Les suggestions vont me faire un lavage de cerveau » « cela va être comme si je n’avais jamais fumé de ma vie », « l’autorité de l’hypnose va vaincre ma dépendance », « je suis faible, l’hypnose va me donner la force »…

 

- L’hypnose est-elle un moyen autoritaire pour soigner ?

Certainement ! Il s’agit de faire autorité sur soi-même.

 

- Me faudra-t-il de la volonté quand même ?

La volonté n’intervient pas dans le sevrage. C’est le plaisir d’arrêter qui motive. Ensuite il est plus question de vigilance et de méfiance envers un danger, comme regarder avant de traverser la rue, que d’un effort de volonté.

 

- Faut-il que je comprenne davantage mes raisons de fumer pour réussir ?

Il y a 3 étapes :

1. Identifier le rôle que tient la cigarette

2. Tester et ajouter des nouvelles stratégies permettant de remplir ce rôle

3. Garder les plus efficaces et se séparer de la cigarette.

Les nouvelles stratégies sont votre passeport pour rester non-fumeur toute votre vie.

 

- Faut-il renoncer à tous les plaisirs pour rester en bonne santé ?

Les enfants semblent avoir plus de plaisir à être en bonne santé sans cigarette que nous. Il est donc possible que le plaisir d’être bien portant soit supérieur au reste.

 

Contrairement à une trentaine d’années, l’acte de fumer aujourd’hui est dévalorisant, c’est le signe social distinguant une dépendance honteuse, une faiblesse, une incapacité à gérer son stress sainement, etc… Ce qui permet à quelqu'un devenu non fumeur, en plus de tous les avantages, de monter de plusieurs crans son niveau de confiance en soi.

Il reste néanmoins un endroit où la cigarette reste valorisante :  les niveaux socio-culturels bas, pour deux raisons :

- les mots « fumer tue » écrits sur les paquets, peuvent valoriser des gens qui aiment montrer qu’ils n’ont peur de rien, ou qui aiment croire qu’ils sont plus forts que les autres.

- les paquets étant chers, c’est  le « luxe » du pauvre.



PHASE 1 : Passer de « j’envisage d’arrêter » à

                  « c’est décidé j’arrête ».


                                                  

EVALUER LA DEPENDANCE

TEST « CDS 12 » (Cigarette Dependence Scale)

 

 

Indiquez entre 0 et 100 quel est votre degré de dépendance des cigarettes

0 = je ne suis pas absolument pas dépendant

100 = je suis extrêmement dépendant

0-20

1


21-40

2


41-60

3


61-80

4


81-100

5


Combien de cigarettes fumez-vous par jour en moyenne ?

 

0-5

1


6-10

2


11-20

3


21-29

4

30 et +

5

D’habitude, combien de minutes après votre réveil fumez-vous votre première cigarette ?

 

0-5 min.

5

6-15

4

16-30

3

31-60

2

61 et +

1

Pour vous, arrêter définitivement de fumer serait :

Impossible

5

Très difficile

4

Plutôt difficile

3

Plutôt facile

2

Très Facile

1


                                                                                         Score dépendance: /20


COCHEZ LES CASES SI VOUS ETES D'ACCORD AVEC LES AFFIRMATIONS SUIVANTES  

  Après quelques heures passées sans fumer, je ressens le besoin irrésistible de fumer

  Je suis stressé à l’idée de manquer de cigarettes

  Avant de sortir, je m’assure toujours que j’ai des cigarettes sur moi

  Je suis prisonnier des cigarettes

  Je fume trop

  Il m’arrive de tout laisser tomber pour aller chercher des cigarettes

  Je fume tout le temps

 Je fume malgré les risques que cela entraîne pour ma santé


                                Score des 8 affirmations: /8


INDIQUEZ CE QUI CARACTERISE VOTRE RELATION A LA CIGARETTE

Mon tabagisme date de 30 à 40 ans


Je fume 2 à 3 paquets par jour


Mon conjoint continue de fumer devant moi


Mon collègue de bureau me nargue avec ses cendriers et ses paquets


Mes amis me tendent des pièges et me défient d’y arriver


J’ai peur de grossir

J’ai déprimé lors d’une tentative précédente

Je suis dans une passe difficile professionnellement

Mon conjoint parle de séparation

J’ai déjà échoué 10 fois

Je n’ai aucune volonté et je suis suicidaire


Je pense qu’il faut bien mourir de quelque chose


Si le tabac n’était pas nocif je continuerai à fumer, c’est un tel plaisir


Pendant la période où je fume, je ne peux concevoir de m’arrêter, cela me parait invraisemblable tant le tabac a d’emprise sur moi.

Les 2 ou 3 fois où j’ai pu faire une pause de 3 à 6 mois, vivre sans tabac me paraissait facile et très agréable


J’ai tellement de volonté pour tant de situations, que je suis étonné d’en avoir si peu pour arrêter de fumer


Mes parents fument ou fumaient


J’ai promis d’arrêter à un malade ou à un défunt


Le tabac ne va pas me faire de mal après tout ce que nous avons vécu ensemble


Le tabac est la récompense suprême à tous mes efforts du quotidien



ARRETER LA CIGARETTE C'EST:
  Perdre une amie, une compagnie

  Perdre un doigt ou une partie de moi

  Perdre une béquille pour vivre

  Perdre une béquille pour mourir

  Une vraie jouissance

  Une affaire de volonté
  La liberté qui passe par une certaine privation



CIBLEZ VOS MOTIVATIONS POUR STOPPER LA CIGARETTE

Je tousse le matin et les grippes sont plus longues et fatigantes

J’ai pris conscience qu’avant je n’étais pas essoufflé comme ça

Un matin, j’ai pris la voiture, et quand j’ai ouvert la portière, l’odeur du tabac m’a prise à la gorge : je ne supporte plus l’odeur

 

J’en ai marre

Je suis fatigué

Mes dents sont jaunes et mon détartrage ne tient pas

Ma peau est grise et j’ai plus de rides qu’un autre de mon âge

Je veux faire plaisir à mon entourage

Cela me coûte trop cher

Fumer est mal vu de nos jours

Je vais avoir un bébé

Je n’ai plus le droit de fumer au bureau

J’attrape tous les microbes qui passent

Je n’aime pas être dépendant de quelque chose

Mes artères se bouchent et j’ai peur d’être découpé de bas en haut

Ça augmente dangereusement mon hypertension dans l’oeil

J’ai déjà arrêté le café à cause des problèmes cardio-vasculaires

J’aimerai garder ma fermeté d’érection le plus longtemps possible

L’haleine fraîche me rend plus proche des gens

Etre fumeur diminue mon assurance

J'aimerai retrouver le « plaisir d'être bien portant »

Je sens moins la saveur de ce que je mange



VOUS VOUS DEMANDEZ SI LA CIGARETTE EST:

  Un plaisir ou une souffrance ?
  Un soutien ou une punition ?
  Ça m’apaise ou ça m’énerve ?
  Ça m’aide ou ça me détruit ?


AU QUOTIDIEN

ENTRE COLLEGUES: Une altercation éclate, le directeur désapprouve, l’ambiance se gâte. L’appel de la cigarette se fait intense, « sitôt sorti, je vais m’en allumer une ».

  • Paradoxalement, fumer semble un remède contre le stress.

EN VACANCES : Elle est en vacances, se détend au bord de la piscine, des amies la rejoignent et tout le groupe se met à fumer

  • Curieusement, fumer semble faciliter la convivialité.

AU TRAVAIL: Il est devant son ordinateur et cherche des idées pour écrire un scénario, c’est son métier. Dans les volutes de fumée, les idées se forment.

  • Etonnamment, fumer semble aider à se concentrer.

AVEC LES ENFANTS : Ses enfants l’énervent, et ne se comportent pas comme elle aimerait. « Une petite cigarette tout à l’heure me fera du bien, tiens » Elle a hâte d’aller fumer sa cigarette pour décompresser et se consoler.

  • Etrangement, fumer semble un remède pour mamans déçues et inquiètes.

LE MATIN : Le matin, les yeux encore pleins de sommeil, il boit son café en fumant. Ce mélange agit sur ses intestins, il se dirige alors vers les toilettes.

  • Drôlement, fumer semble un remède à la constipation.

AU REPAS: L’estomac est comblé, « c’était délicieux et c’est déjà fini ! »  Mais il reste une bonne clope pour soupirer d’aise.

  • Anormalement, fumer semble augmenter le bien-être après le repas.

LES DIVERTISSEMENTS

1/ Au troisième jour de vacances, un couple commence à se détendre mais la cigarette accompagne la partie de cartes ou de pétanque…

2/ Pendant qu’il fait l’amour, il pense au moment où il va…Et qu’il fumera sa cigarette après

3/ Elle regarde la télévision et au moment où l’émotion est la plus intense, elle allume sa cigarette…

  • Bizarrement, fumer semble accompagner les plaisirs.


EN VOITURE: Il va à un rdv et un conducteur lui fait une queue de poisson, « mais quel (nom d’oiseau), celui-là ! » et allume une cigarette.

  • Inconsciemment, fumer semble permettre de ravaler sa colère.

A LA GARE : C’est l’hiver, il entre en gare, composte son billet, lève la tête vers le tableau d’affichage. « Ah, j’ai du temps devant moi …»

  • A première vue, fumer semble permettre d'avoir de la patience.

AU TELEPHONE : La sonnerie du téléphone retentit, elle passe dans le salon prendre son paquet avant de décrocher. « Ah, c’est toi ? » puis allume sa cigarette.

  • A priori, fumer semble permettre de mieux téléphoner.

AU RESTAURANT : Pour marquer le coup, elle se rend au restaurant avec son conjoint. Fermeture exceptionnelle. « Où est-ce qu’on peut aller ? » Elle sort de son sac une cigarette, et rassemble ses idées.

  • Exceptionnellement, fumer semble améliorer la gestion des imprévus.

AU CINE: Pour se changer les idées, il va voir le dernier (woody allen) avec un pote. Au millieu du film, il a hâte que le film se termine pour fumer sa clope.
  • Paradoxalement, fumer écourte un plaisir "réel" pour un autre "supposé".


Selon vous, à quel pourcentage la cigarette a envahi la totalité de votre quotidien, vos gestes, vos idées, vos émotions, vos croyances et actes de plaisirs? %

Concernant l’odeur de la cigarette, à quel pourcentage considérez-vous comme vrai le fait qu'elle ait parasité la totalité de vos habits, cheveux, tapisserie, linge de maison, rideaux, fourrure de chien et habitacle de voiture ?  %



Quand vous aurez à auray arrêté de fumer, selon vous, quelle phrase définira le mieux votre identité de non-fumeur?
"Je suis non fumeur et ..."

  J'ai réussi
  Je suis différent
  J'ai compris
  J'ai fait mon devoir
  Je suis optimiste
  Je suis fort
  Je suis facile à vivre
  Je suis droit
  Je reconnais mes besoins